A propos de Littérature Populaire
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur le Bureau gaming Alpha Omega Players
89.99 € 149.99 €
Voir le deal

 

 Ciné de quartier et litterature de gare

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
robo32ex
Ellery Queen
robo32ex


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 11/10/2008

Ciné de quartier et litterature de gare Empty
MessageSujet: Ciné de quartier et litterature de gare   Ciné de quartier et litterature de gare EmptyMer 11 Mai - 21:35

Pendant très longtemps, ces deux industries ont fonctionné de pair. Le gare proposait des intrigues et le quartier les projetait sur l'écran. On imagine bien les producteurs de bobines faisant leur marché dans les étals de Série Noire ou de Spécial Police, y dégottant des bouquins au petit bonheur la chance, selon les tendances de l'époque. Je trouvais donc intéressant de lancer un listing des bouquins français de litterature pop' qui furent adaptés au cinéma.
Bon, ce n'est qu'un (tout petit) début mais j'espère que ça va s'étoffer...

1952

La Femme à L'Orchidée, Raymond Leboursier,
d'après le roman de RG Mera, Je Ne Suis Pas Un Enfant De Coeur


1957

Jusqu'au Dernier, Pierre Billon,
d'après le roman d'André Duquesne

Du Sang Sous Le Chapiteau, Georges Peclet, 1957
d'après le roman de Leopold Massiera


1960

Monsieur Suzuki, Robert Vernay,
d'après le roman de JP Conty, Mr Suzuki Prend La Mouche

Les Yeux Sans Visage, Georges Franju,
d'après le roman de Jean Redon (là, il y a un truc à fouiller...)
note : existe en dvd

Le Pain Des Jules, Jacques Severac,
d'après la pièce / roman / nouvelle de Ange Bastiani


1962


Le Doulos, Jean-Pierre Melville,
d'après le roman de Pierre Lesou
note : existe en dvd

En Plein Cirage, Georges Lautner,
d'après le roman de MG Braun, Le Sang Des Mattioli

L'Espionne Sera à Noumea, Georges Peclet,
d'après le roman de Leopold Massiera


1963

L'Eternité Pour Nous, José Benazeraf,
d'après le roman de GJ Arnaud
note : existe en dvd

Méfiez-Vous Mesdames, André Hunebelle,
d'après le roman de Ange Bastiani, Caltez Volailles


1964

Lucky Jo, Michel Deville,
d'après le roman de Pierre Lesou, Main Pleine (que J-P Melville, pendant un temps, avait pensé adapter...)
note : existe en dvd

Coplan Agent FX-18, Maurice Cloche,
d'après le roman de Paul Kenny, Coplan Tente sa Chance


1965

Je Vous Salue Mafia, Raoul Levy,
d'après le roman de Pierre Vial (Lesou)

Coplan FX-18 Casse Tout, Riccardo Freda,
d'après le roman de Paul Kenny, Stoppez Coplan (ah oui, ça, c'est une bonne idée)


1966

Baraka Sur X 13, Maurice Cloche / Silvio Siano,
d'après le roman d'Eddy Ghilain, Silence Clinique

Pas De Panique, Sergio Gobbi, 1966
d'après le roman de Yvan Adouard


1967

Peau d'Espion, Edouard Molinaro,
d'après le roman de Jacques Robert
note : existe en dvd

Les Têtes Brulées, Willy Rozier,
d'après le roman de Jean-Louis Cotte, La Longue Piste

Casse-Tête Chinois Pour Le Judoka, Maurice Labro,
d'après le roman d'Ernie Clerk

L'homme qui valait des milliards, Michel Boisrond,
d'après le roman de Jean Stuart

Coplan Ouvre Le Feu à Mexico, Riccardo Freda,
d'après le roman de Paul Kenny, Coplan Fait Peau Neuve


1968

Commando Suicide, Camillo Bazzoni,
d'après le roman de Piet Legay, Commando 44

Coplan Sauve Sa Peau, Yves Boisset,
d'après le roman de Paul Kenny, Coplan Paie Le Cercueil


1970

L'Ardoise, Claude Bernard-Aubert,
d'après le roman de Pierre Vial (Lesou), L'Ardoise d'un Apache

Un Condé, Yves Boisset,
d'après le roman de Pierre Vial Lesou, Mort d'un Condé
note : existe en dvd


1971

Il Etait Une Fois Un Flic, Georges Lautner,
d'après le roman de Richard Caron, TTX 75 en Famille (bizarrement, dans le roll-cast de ce film, aucun TTX semble apparaitre...)

La Plus Longue Nuit Du Diable, Jean Brismée,
d'après le roman de Patrice Rhomm, Au Service Du Diable

Un Cave, Gilles Grangier,
d'après le roman / scenario de Jean Stuart


1972

Les Caïds, Robert Enrico,
d'après le roman de MG Braun, L'Enfer Est Au Sous-Sol


1973

L'Insolent, Jean-Claude Roy,
d'après le roman de Jacques Risser
note : existe en dvd

Sans Sommation, Bruno Gantillon,
d'après le roman de Pierre Vial Lesou
note : existe en dvd


1974

Le Seuil du Vide, Jean-François Davy,
d'après le roman de Kurt Steiner
note : existe en dvd


1976

Le Coeur Froid, Henri Helman,
d'après le roman de G.J. Arnaud


1978

L'Enfant De La Nuit, Sergio Gobbi,
d'après le roman de G.J. Arnaud, Enfantasme

1983

Flics De Choc, Jean-Pierre Desagnat,
d'après la série de Serge Jacquemard, Flic De Choc

Le Battant, Alain Delon,
d'après le roman d'André Caroff


1986

Les Longs Menteaux, Gilles Behat,
d'après le roman de G.J. Arnaud

Zone Rouge, Robert Enrico,
d'après le roman de G.J. Arnaud, Brulez-les Tous


Dernière édition par robo32ex le Jeu 12 Mai - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://muller-fokker.blogspot.com/
Maciste
Zigomar
Maciste


Nombre de messages : 5990
Age : 52
Localisation : Beaujolais et Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

Ciné de quartier et litterature de gare Empty
MessageSujet: Re: Ciné de quartier et litterature de gare   Ciné de quartier et litterature de gare EmptyJeu 12 Mai - 14:13

robo32ex a ouvert le feu, dégainons à notre tour l'artillerie :
la relation littérature de gare/cinéma de quartier peut également fonctionner à l'inverse. Ainsi, les aventures du journaliste Georges Masse réalisées par André Hunebelle sur des scénarios de Michel Audiard (Mission à Tanger, 1949; Méfiez-vous des blondes, 1950; Massacre en dentelles, 1951) ont été novélisées par Audiard dans la collection Spécial-Police : Méfiez-vous des blondes (SP n° 7, 1950) Massacre en dentelles (SP n° 26, 1952) (j'ai un doute sur le 3e roman : Priez pour elles, n° 5, 1950 : est-ce un original, ou la novélisation tardive de Mission à Tanger ?).
Revenir en haut Aller en bas
https://www.le-rayon-populaire.com
Maciste
Zigomar
Maciste


Nombre de messages : 5990
Age : 52
Localisation : Beaujolais et Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

Ciné de quartier et litterature de gare Empty
MessageSujet: Re: Ciné de quartier et litterature de gare   Ciné de quartier et litterature de gare EmptyJeu 12 Mai - 15:42

robo32ex a fait émerger ici un sacré iceberg! Ainsi, en consultant la liste des 1000 premiers titres de la Série Noire, on trouve plus de 90 titres ayant fait l'objet d'adaptations en France ou en Europe, sans compter les adaptations à la télévision. En revanche, tu annonçais un listing des bouquins français de litterature pop' qui furent adaptés au cinéma et j'ai été un peu plus large, incluant des adaptations de romans anglo-saxons par le cinéma français ou européen. Veux-tu que l'on s'en tienne strictement à la France, pour commencer? Il y a déjà de quoi faire, et cela réserve quelques surprises, concernant des romans qu'on ne suspectait pas d'avoir eu leur heure de célébrité.
L'inventaire pose aussi des questions de limites : par exemple, peut-on considérer que Melville faisait du cinéma de quartier (sa modestie légendaire risque d'en prendre un sacré coup!), que Simonin et Le Breton sont des romanciers ferroviaires (font du roman de gare Smile )? Je serais d'avis d'être assez large, mais j'attends tes recommandations...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.le-rayon-populaire.com
Maciste
Zigomar
Maciste


Nombre de messages : 5990
Age : 52
Localisation : Beaujolais et Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

Ciné de quartier et litterature de gare Empty
MessageSujet: Re: Ciné de quartier et litterature de gare   Ciné de quartier et litterature de gare EmptyJeu 12 Mai - 15:45

Ajoutons, sans grand risque, ce film de 1986 : Les Longs Manteaux, réal. Gilles Béhat, d'après le roman de G.J. Arnaud (Fleuve Noir, "Spécial-Police" n°912, 1971)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.le-rayon-populaire.com
robo32ex
Ellery Queen
robo32ex


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 11/10/2008

Ciné de quartier et litterature de gare Empty
MessageSujet: Re: Ciné de quartier et litterature de gare   Ciné de quartier et litterature de gare EmptyJeu 12 Mai - 19:47

Maciste a écrit:
Veux-tu que l'on s'en tienne strictement à la France, pour commencer? Il y a déjà de quoi faire, et cela réserve quelques surprises, concernant des romans qu'on ne suspectait pas d'avoir eu leur heure de célébrité.
L'inventaire pose aussi des questions de limites : par exemple, peut-on considérer que Melville faisait du cinéma de quartier (sa modestie légendaire risque d'en prendre un sacré coup!), que Simonin et Le Breton sont des romanciers ferroviaires (font du roman de gare Smile )? Je serais d'avis d'être assez large, mais j'attends tes recommandations...

Je pensais en effet me tenir (pour commencer) qu'aux romans français adaptés au cinéma (mais par contre pas en téléfilms)...
Parce que, si on s'attaque de front à tous les pays, alors là, on est plus sorti de l'auberge - entre les adaptations allemandes d'Edgar Wallace, les Hadley Chase européens, les westerns US, les films d'espionnage anglais, et j'en passe... ouille ouille ouille !
Quant à la question de limite, je suis aussi d'avis d'être très large. En fait, il faudrait presque remplacer "de quartier" et "de gare" par "de genre" : litterature et cinéma policier, fantastique, science-fictif, érotique, etc.
Par contre, très large mais peut être pas au point d'intégrer L'année Dernière à Marienbad, par exemple... (quoique... rien n'interdit de lire du Robbe-Grillet dans un train, que je sache Very Happy )

edit : rajout de quelques G.J. Arnaud.
Revenir en haut Aller en bas
http://muller-fokker.blogspot.com/
robo32ex
Ellery Queen
robo32ex


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 11/10/2008

Ciné de quartier et litterature de gare Empty
MessageSujet: Re: Ciné de quartier et litterature de gare   Ciné de quartier et litterature de gare EmptyJeu 12 Mai - 20:04

Maciste a écrit:
la relation littérature de gare/cinéma de quartier peut également fonctionner à l'inverse.

Tout à fait. Ce serait d'ailleurs à rajouter dans cette liste (tout en signalant, à chaque fois, qu'il s'agit d'une novélisation et non pas du bouquin original...)
Coté Michel Audiard, il y eu aussi une novélisation de Ne Nous Fachons Pas, aux éditions Plon.
Il y a aussi le cas Françoise d'Eaubonne ré-écrivant J'Irai Cracher Sur Vos Tombes... d'après le film qui tua Vian !
Il y a enfin le cas Jean Redon et ses Yeux Sans Visage... et là, c'est un peu le coup de l'oeuf et de la poule. Qui est arrivé en premier ? Le film ou le livre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://muller-fokker.blogspot.com/
Maciste
Zigomar
Maciste


Nombre de messages : 5990
Age : 52
Localisation : Beaujolais et Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

Ciné de quartier et litterature de gare Empty
MessageSujet: Re: Ciné de quartier et litterature de gare   Ciné de quartier et litterature de gare EmptyJeu 12 Mai - 20:12

Le cadre tel que tu le définis me semble un bon point de départ (romans français de genre pour démarrer). Donc, on envoie les infos, et tu fais office d'éditeur scientifique geek en les intégrant à la liste de départ. Espérons que d'autres membres du forum se joindront à nous!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.le-rayon-populaire.com
Contenu sponsorisé





Ciné de quartier et litterature de gare Empty
MessageSujet: Re: Ciné de quartier et litterature de gare   Ciné de quartier et litterature de gare Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ciné de quartier et litterature de gare
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Les Satellites de la littérature populaire :: Les adaptations-
Sauter vers: